10 choses fondamentales à savoir quand on est ceinture blanche de JJB

Vous êtes ici : Accueil > Entraînement JJB > 10 choses fondamentales à savoir quand on est ceinture blanche de JJB
10 choses fondamentales à savoir quand on est ceinture blanche de JJB

Cette semaine, j’ai l’honneur de vous proposer un article fondamental pour tout débutant en Jiu-Jitsu Brésilien écrit par le multiple champion du monde brésilien Felipe Costa et traduit par mes soins avec son autorisation.

Vous vous demandez peut-être qui est Felipe Costa?

Felipe Costa, champion du monde de Jiu-Jitsu Brésilien

Felipe Costa est un athlète de Jiu-Jitsu Brésilien d’origine… Brésilienne (tiens donc!) qui combat dans la catégorie la plus légère « galo » en ceinture noire (qu’il a eue en 2002). En plus d’avoir formé des combattants renommés comme Ryan Hall, son palmarès est impressionnant:

  • 2 x Champion du monde (2003, 2006)
  • Champion d’Europe en catégorie Adulte (2008)
  • Champion du Brésil en catégorie Adulte (2007)
  • 3 x Champion du monde en catégorie Master (2010, 2011 et 2013)
  • Champion de l’état de Rio en catégorie adulte (2010)
  • Champion de l’Open de Rio en catégorie Adulte et Master (2013)
  • Champion de la Coupe du Brésil en catégorie Adulte (2009)
  • Plus 25 podiums supplémentaires dont 8 aux Championnats du monde…

Ouf!

Felipe est aussi connu pour ses vidéos motivantes pour progresser et pour se dépasser en compétition (il n’avait jamais gagné de titre majeur dans les ceintures avant les mondiaux en ceinture noire!). C’est d’autant plus une inspiration pour moi qu’il est un poids léger. Quand j’ai lu son article, je me suis dit que ses conseils valaient quand même son pesant d’or pour progresser rapidement en JJB et que ce serait intéressant de le partager avec les francophones.

Voici donc la traduction de l’article où Felipe explique les 10 choses les plus importantes à savoir quand on est ceinture blanche de JJB.

… En fait pas seulement quand on est ceinture blanche mais pour tout pratiquant de Jiu Jitsu Brésilien.

1. Faites confiance et soyez digne de confiance!

Ne maintenez jamais votre soumission après que votre partenaire ait tapé. Dans le doute, relâchez la pression: Il vaut mieux prévenir l’accident que de prendre le risque de blesser gravement votre partenaire d’entraînement. En s’efforçant à devenir un partenaire plus fiable et en faisant confiance à vos coéquipiers et à votre professeur, vous ferez de votre environnement un lieu plus sûr et plus agréable où apprendre.

Si vous n’y prenez pas de plaisir, alors rien de tout cela n’a de de sens. Le Jiu-Jitsu Brésilien est quelque chose qui vous suivra tout au long de votre vie. Vous devriez donc en apprécier chaque étape; après tout, cet art est la plus merveilleuse addiction à laquelle vous puissiez succomber.

2. Le Jiu-Jitsu Brésilien se pratique en kimono

Malgré la popularité du grappling no-gi, assurez-vous d’avoir une bonne compréhension des techniques en kimono avant de vous aventurer dans le JJB No-Gi (ndlr: ou de façon général le Grappling No-Gi, c’est à dire « sans kimono »). Il sera plus facile d’adapter vos techniques apprises en Gi au No-Gi que l’inverse.

3. Vous pouvez vous entraîner avec un pratiquant ceinture noire mais assurez-vous d’être invité

Ce conseil est un peu vieux jeu et n’est pas très apprécié des élèves récemment gradés. Mais sachez qu’un plus gradé a l’impression d’être mis au défi par un élève moins gradé qui le choisirait pour un randori.

Vous devez réaliser que les plus gradés savent quels élèves sont libres simplement à la façon dont ces derniers les regardent. Regardez-les humblement et faites leur clairement comprendre que vous êtes seul. S’ils en ont envie, ils vous inviteront.
Et faites moi confiance, c’est souvent plus gratifiant de tourner avec un ceinture noire lorsqu’il vous a invité que lorsque la démarche vient de vous.

4. Les élèves sont souvent découragés lorsque leur premier cour de JJB n’est pas à la hauteur de leurs attentes

Il incombe aux débutants de Jiu Jitsu Brésilien de prospecter avant de s’engager à un cours de JJB. Cela afin de s’assurer que le professeur choisi est passionné et qu’il traite bien ses élèves, et non pas seulement ses favoris.
Si après vos premiers cours, vous avez l’impression que votre professeur ne vous prête pas suffisamment attention, ne croyez pas ce que c’est normal. Car ça ne l’est pas. Une bien meilleure alternative que d’abandonner le JJB et de changer pour un club où vous vous sentez bienvenu.

5. Croyez en la technique

Quand bien même les débuts de votre apprentissage peuvent paraître frustrants, faites de votre mieux pour défendre en utilisant les techniques que vous avez déjà dans votre répertoire. Si vous ressentez l’impression d’être à court d’options, parlez-en à votre professeur; il sera ravi d’entendre vos besoins.

6. L’une des meilleurs choses à propos du JJB est l’échange d’idées sur la façon de réaliser une technique

N’hésitez pas à poser des questions aux élèves plus expérimentés. Demandez leur ce que vous auriez pu faire pour défendre telle attaque ou finaliser une soumission que vous étiez à 2 doigts d’avoir. Ils ont sûrement vécu ces situations avant vous et peuvent vous indiquer tous les détails et astuces pour réussir. Les élèves plus gradés ont tendance à apprécier le fait d’être estimé et sont heureux de pouvoir aider leur pairs.

7. Faites vos devoirs !

Il n’y a rien de plus frustrant pour un professeur que de faire son maximum pour enseigner une nouvelle technique ou un nouveau concept et qu’un élève l’ait oublié quelques jours plus tard. Faire beaucoup de répétition technique est essentiel, même si vous avez la sensation qu’une technique en particulier ne correspond pas encore à votre style. Car ce qui peut vous sembler inefficace aujourd’hui peut devenir votre meilleur atout demain. En plus de répéter vos techniques, prenez quelques minutes quotidiennement pour les revoir mentalement.

8. Tapez

Personne ne veut voir un élève abandonner un combat intentionnellement, mais les bons élèves n’ont pas peur de prendre des risques et de se mettre dans des positions désavantageuses. Si vous devez taper, qu’il en soit ainsi; et que cela vous serve de leçon. Pendant les instants de réel danger, vos chances de l’emporter sont d’autant plus grandes que vous êtes l’habitué à ces situations angoissantes.

9. Tentez de nouvelles techniques !

Il n’y a aucun intérêt à combattre tout le temps à l’entraînement comme si vous êtiez en final d’une grosse compétition. Bien sûr qu’il y a des fois où vous devez y aller à fond, mais laissez votre professeur décider de quand ce doit être le cas. Généralement, je conseille de toujours essayer de nouvelles choses, de mettre à l’essai la technique du jour. Plus votre jeu est varié, meilleurs seront les outils à votre disposition dans le futur.

10. La self-défense est fondamentale

Il y a beaucoup de professeurs qui négligent l’importance d’enseigner les techniques de self-défense, même les plus basiques. Certains ne le font pas par manque de familiarité avec celles-ci, d’autres pensent qu’elles sont devenues obsolètes.
Au final, les techniques de self-défense vous apporteront une compréhension de techniques qui vous sont totalement méconnues à ce jour, sans oublier que c’est plutôt amusant. Gardez à l’esprit que chaque technique moderne, même celles que vous pouvez voir dans les grandes compétitions, découlent d’une façon ou d’une autre de ces techniques fondamentales. Savoir et comprendre les bases du JJB est comparable à une leçon d’Histoire qui vous évitera bien des erreurs triviales.

Par Felipe Costa de brazilianblackbelt.com

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver l'article:

  • jiu jitsu brésilien ceinture
  • jujitsu ceinture
  • ceinture jiu jitsu brésilien
  • jjb ceinture
  • ceinture jujitsu

5 commentaires

  1. Salut, merci pour ces précieux conseils. Je viens de sauter le pas, je suis débutant en JJB et ces infos me semblent être de bon sens. Je prends et j’intègre, encore merci.

  2. Oui, dur en effet, surtout après une totale absence d’activité sportive 20 ans durant. Mais ça vaut le coup d’en chier, surtout niveau cardio. Malgré cette désagréable sensation d’être à deux doigts du tout blanc pendant les randoris. Un bel esprit imprègne cette discipline et nous avons la chance d’avoir un excellent mestre. Toutes ces techniques à assimiler peuvent parfois coller le doute, où, quand, comment les utiliser mais c’est tout bonnement génial. Voila longtemps que je n’avais pas pris un tel plaisir à pratiquer une quelconque activité (sportive, bien entendu). 😉

  3. Bonjour j ai 16ans et j ao commencer le jjb cette annee sa fait 7mois que je m entrainer normalement puis d un coup baisse de moral et jme trouve souvent des excuse enfaite je sais pas si ses moi vue que je suis le seul debutant ceinture blanche 70kg ou ses le club ou l ambiance et plutot bizarre ou ses un peu pour sa pomme ou ses je t aide aujourd hui tu me gait pitier je sais pas trop faire j adore ce sport pourtant sa me gave limite d aller a l entrainement le mieux serais de changerde club ou que faire d autre si vous pouvet me conseiller svp merci 🙂

  4. Salut,

    Fais gaffe à ton orthographe déjà 😉
    Regarde l’article sur comment garder sa motivation, il y a quelques trucs qui peuvent être utiles, justement pour ne pas pouvoir se trouver d’excuses.
    Si l’ambiance du club ne te plais pas ou ne te plais plus, et que tu as d’autres clubs à proximité, vas faire une séance d’essai chez eux ; la fin de l’année est proche, et tu pourras finir dans ton club actuel et ensuite t’inscrire dans le nouveau.
    En plus en général en été, il y a pas mal d’open mat. Plutôt cool pour voir la personnalité des gens qui tournent, et leur poser des questions sur le club où ils sont.

    En tout cas garde en tête que le sport doit rester un plaisir, et dois te permettre d’atteindre tes objectifs.
    On a tous une période «difficile» (beaucoup de taf, motivation, blessure…) mais c’est une période temporaire. Si tu juges que ça va être tout le temps dur pour toi, alors fais comme tu le dis, change de club.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Une petite seconde, avant de partir :-)
Reçois gratuitement le guide
"Accélérez votre progression en Jiu-Jitsu Brésilien" 

7 ceintures noires te dévoilent leur secret pour progresser rapidement:
  • Combien de fois par semaine faut-il s'entraîner?
  • Comment mieux mémoriser les techniques?
  • Le point #1 sur lequel se concentrer pour progresser rapidement en JJB
  • Quels types d'adversaires combattre à l'entraînement?  
ENVOIE MOI LE GUIDE !
Accélérez votre progression en JJB Guide
close-link