Technique de jujitsu fondamentale : le triangle

Vous êtes ici : Accueil > Technique JJB > Technique de jujitsu fondamentale : le triangle
Technique de jujitsu fondamentale : le triangle

Le triangle est une technique de combat au sol, provenant du Judo et bien connue des pratiquants de Jujitsu ou de grappling. C’est probablement une de mes attaques favorites.

Après la clé de bras depuis la garde fermée, cet article est dédié à cette autre clef fondamentale à connaître quand on débute le JJB : l’étranglement en triangle!

Dans celui-ci, je souhaite partager avec vous:

  • ce qu’est un triangle et les principes simples de cette clef, afin de vous aider à finaliser plus!
  • pourquoi je considère que c’est une technique forte et très efficace, qu’il faut absolument avoir dans son répertoire
  • quels sont les réflexes à avoir pour augmenter ses chances de placer un triangle plus souvent et comment se créer plus d’opportunités
  • comment faire un triangle depuis la garde fermée
  • comment ajuster son triangle et soumettre souvent
  • les raisons communes pour lesquelles votre adversaire ne tape pas et comment y remédier
  • les nombreuses possibilités pour continuer à dominer le combat même si votre adversaire ne tape pas sur le triangle.

Comprendre l’étranglement en triangle pour mieux l’exécuter

Le triangle en jujitsu, c'est quoi ?

prise de jujitsu triangle explicationLe triangle est un étranglement où vos cuisses, verrouillées ensemble, se serrent autour du cou de l’adversaire, tout en maintenant un seul de ses bras à l’intérieur de « l’étau » créé par vos jambes.
En principe:

  • l’intérieur d’une de vos cuisses vient au contact de son cou et compresse une des 2 artères carotides.
  • l’autre cuisse compresse l’épaule qui vient mettre alors pression sur l’autre carotide.
  • En verrouillant le triangle tel un étau, on augmente la compression et on crée ainsi un étranglement.
Le triangle permet de compresser les 2 carotides qui se trouvent de chaque côté du cou.

Le triangle permet de compresser les 2 carotides qui se trouvent de chaque côté du cou.

Le triangle est donc un étranglement sanguin ! Le but (théorique) n’est pas d’écrabouiller la tête de votre adversaire à la force de vos cuisses, façon casse-noisettes.

Cela signifie que si l’une des carotides n’est pas correctement compressée, votre adversaire arrive encore à respirer et il ne tapera pas!

(ou peut-être qu’il s’est endormi)

Dans la suite de l’article, je détaillerai quelques raisons techniques pour lesquelles votre adversaire ne tape pas sur votre triangle.

 

Pourquoi le triangle est une technique de JJB forte et efficace?

Le triangle est sans aucun doute mon attaque favorite quand je suis sur le dos… et cela, malgré mes petites jambes!

Voici 5 bonnes raisons qui font du triangle une technique forte, que vous devez ajouter à votre répertoire!

1. Le triangle peut arriver de partout!

Même si je ne parlerai dans la suite que du triangle depuis la garde fermée, c’est une attaque que l’on peut initier depuis de nombreuses positions différentes:

  • garde fermée
  • montée
  • garde araignée (spider guard)
  • garde lasso
  • toutes les gardes hybrides araignée avec un pied sur le biceps (De La Riva, ou « Shin on shin »)

On peut même initier un triangle depuis la x-guard!

2. Le triangle est un contrôle fort

Votre adversaire est dans une position délicate:

  • il doit faire attention à ne pas se faire étrangler;
  • il doit faire attention à son bras isolé;
  • avec votre tibia sur sa nuque (ou dans son dos si le triangle n’est pas encore verrouillé), vous lui imposez le poids de vos hanches et cassez ainsi sa posture.

C’est autant d’éléments auxquels il doit penser, qui vous procurent un ascendant psychologique et plusieurs longueurs d’avance.

3. On peut prendre le temps pour finaliser

Si vous avez placé un triangle mais que celui-ci est mal verrouillé et que votre adversaire ne tape pas, vos efforts ne sont pas perdus pour autant!

Comme c’est un contrôle fort, vous pouvez prendre tout votre temps pour l’ajuster à condition d’avoir les bons gestes (dont je parlerai dans la suite).

De nombreuses fois, il m’est arrivé de placer un triangle tout de travers, puis de prendre une, 2 voir 3 minutes pour l’ajuster progressivement et finaliser!

Tant que vous pensez à casser la posture de l’adversaire, la finalisation est toujours possible.

4. Si vous ne finalisez pas, le triangle offre d’autres possibilités

Je n’exagère pas quand je dis que le triangle met vraiment l’adversaire en stress! Dans la précipitation, il fait plus d’erreurs, vous offrant de belles opportunités.

Même si vous ne finalisez pas par étranglement, le triangle vous permet plusieurs possibilités dominantes:

  • enchainer sur une clé de bras dans plusieurs cas
  • passer sur une omoplata si l’adversaire « cache son bras »
  • renverser l’adversaire si celui-ci tente de vous tasser alors que sa posture est plus ou moins cassée (c’est une de mes techniques secrètes que m’a enseigné mon professeur David Pierre Louis ;-).

N.B: si vous renversez depuis un triangle, vous arrivez dans une position de semi-montée. En compétition, on vous accorde les points du renversement (2 points), mais pas les points de la montée (car ce n’en est pas une, selon le règlement).

Voici un extrait d’un de mes combats lors du championnat de France en 2014:

J’ai placé un triangle très mal engagé. Je savais que je ne réussirai pas à le verrouiller. Malgré cela, j’ai eu le temps de faire la transition vers une clé de bras et soumettre mon adversaire.

5. C’est un bon moyen pour temporiser

Placer un triangle vous permet de reprendre votre souffle si vous en avez besoin. En fonction du « degré de verrouillage » de votre triangle, l’adversaire récupérera moins vite que vous!

En compétition, c’est aussi un bon moyen pour temporiser si vous menez au point.

Ça y est, vous êtes convaincu? Voici maintenant quelques astuces pour vous créer plus d’opportunité d’attaquer en triangle!

3 astuces pour vous créer plus d’opportunités

Reconnaître l’opportunité du triangle

Les opportunités pour placer un triangle sont nombreuses.

Ca ne vous est jamais arrivé de voir un bref instant une opportunité de soumettre votre adversaire… Mais à peine êtes-vous frappé par cette géniale idée, qu’il est déjà trop tard ?

Règle n°1: pour voir une opportunité, il faut savoir à quoi elle ressemble!

Technique du triangle de JJB mal ajusté.

Un triangle, c’est simplement pouvoir mettre:

  • une de vos jambes par dessus une épaule de l’adversaire
  • l’autre jambe en dessous de son autre aisselle.

Vous pouvez aussi vous dire que c’est une sorte de garde fermée en « ceinture de sécurité », qui permet d’isoler la tête + un des bras de l’adversaire.

Ensuite, vous devrez bien sûr l’ajuster.

Mais au minimum, un triangle, c’est juste ça! Vous devez être à l’affut de cette opportunité.

Bien évidemment, votre adversaire va être compact et ne fera peut-être pas d’erreurs… au début. C’est votre rôle de le « chamailler » en le secouant un peu ou en tentant de le renverser par exemple.

Cela créera des espaces dans sa défense, propices aux opportunités.

Action/réaction: pousser/tirer

C’est un concept fondamental de JJB dont je parlais déjà dans cet article: poussez dans un sens pour que votre adversaire réagisse dans l’autre.

Par exemple, en garde fermée: vous pouvez pousser une manche de l’adversaire, tout en tirant l’autre.

Votre adversaire réagira en faisant l’inverse. Vous n’avez plus qu’à l’accompagner dans son mouvement pour isoler un bras et vous créer une opportunité de triangle.

Ce concept d’action/réaction s’applique aussi très bien pour le triangle depuis la garde araignée par exemple.

Le réflexe à avoir pour placer le triangle

Lorsque l’espace est créé, et que vous voyez l’opportunité, il faut agir vite!

Le réflexe que vous devez avoir, c’est de mordre comme un cobra!

  1. triangle à la volée en jujitsu brésilien : le reflexe à avoirVos hanches montent très haut (en tirant sur le bras que vous avez isolé afin de se rapprocher encore plus vite)
  2. Une de vos jambe passe au-dessus de l’épaule adverse
  3. L’autre jambe passe en dessous
  4. Vous croisez rapidement vos jambes derrière, tel un cobra qui a saisi sa proie!

Pour perfectionner ce mouvement, répétez assidument la « chandelle traction ». Ce n’est pas pour rien si votre professeur vous le fait répéter à l’échauffement ;-).

Appliquez-vous donc, car c’est essentiel si vous voulez placer plus souvent la technique du triangle.

Comment faire un triangle depuis la garde fermée

Etape 1A: Créer l’opportunité – Action

  • Créer l'opportunité pour placer un triangle en JJBTirez une manche de l’adversaire vers vous (prenons la gauche dans notre exemple)
  • tout en poussant l’autre entre vos cuisses

Etape 1B: Réaction

Faire la clef du triangle en tirant un bras et poussant l'autreVotre adversaire va alors contrer votre action:

  • il va tirer vers lui sa manche gauche (que vous tiriez à vous)
  • il va repousser son bras droit vers vous (que vous vouliez mettre entre vos cuisses)

Quand il réagit, accompagnez-le. Cela accélérera le mouvement car vos 2 forces seront combinées dans la même direction.

Astuce: lors de la réaction de l’adversaire, tirez en diagonal le bras que vous l’isolez.

Vous avez maintenant un bras isolé, saisissez l’opportunité!

Etape 2: Placer le triangle

Comme expliqué précédemment, mettez:

  • une jambe par dessus l’épaule droite
  • une jambe sous l’aisselle gauche (du bras isolé)

2 façons de procédé:

Cas n°1: Vous exécutez bien le mouvement éducatif de la chandelle

triangle à la volée en jujitsu brésilien : le reflexe à avoirDans ce cas, shootez vos hanches en l’air et placez le triangle à la volée!

Cas n° 2: Vous manquez encore de tonicité et de coordination

pied sur la hanche pour initier le triangle en jujitsuDans ce cas:

  • posez le pied sur la hanche, du côté du bras isolé;
  • pensez à coller votre genou derrière l’épaule de l’adversaire (ainsi il n’aura plus d’espace pour retirer son bras)

Cet appui vous aidera à décoller les hanches du sol et placer votre jambe derrière sa nuque.

Il vous servira aussi de pivot pour mieux vous positionner après.

Etape 3: Passer le coude adverse en travers de vos hanches

Comment ponter pour passer le coude du bon côté lors de la clef en triangleSi son coude est du même côté de son épaule:

  • pontez le bassin. Cela créera l’espace nécessaire pour passer le coude;
  • avec la main opposée, tirez le triceps brusquement pour ramener le coude de l’autre côté (vous devrez peut-être lâcher la tête);
  • refermez rapidement l’espace en fléchissant le bassin.

Cette étape doit être rapide car votre adversaire peut profiter de ce moment pour reprendre une meilleure posture.

Répétez cette étape à l’entraînement pour qu’elle devienne automatique.

Cette étape n’est pas toujours nécessaire si vous avez initié un triangle « très propre ». C’est-à-dire que vous avez réussi à croisé le bras de l’adversaire lors de l’étape 2, voire 3.

Etape 4: Contrôler la tête

Contrôler la tête lorsque vous placez votre triangle est très important pour réussir cette clefDès que vous avez placé le triangle et que vos chevilles sont croisées, vous devez tout de suite contrôler la tête de l’adversaire.

Pour cela, utilisez votre main libre (la gauche dans cet exemple).

Cette étape de transition est extrêmement importante. Contrôler la tête de votre adversaire, c’est contrôler sa posture.

Cela l’empêche de se redresser et de défendre correctement.

Même si votre triangle est de traviole, vous pourrez toujours ajuster votre position progressivement tant que vous contrôlez la tête.

Etape 5: Ajuster le triangle

À partir de là, vous devez faire attention de toujours contrôler la posture de votre adversaire. Ayez toujours une de vos mains sur son crane, surtout si vous sentez qu’il peut se redresser.

Pour que votre triangle soit efficace, votre jambe opposée au bras de l’adversaire doit passer par dessus sa nuque.

Ajuster le triangle en passant la jambe sur la nuquePour cela:

  • Attrapez de la main droite votre tibia par l’intérieur (la main libre contrôle la tête!!)
  • Déverrouillez temporairement le triangle et prenez appui du pied libre sur la hanche adverse pour pivoter. Ainsi, le tibia que vous maintenez devrait passer correctement en travers de la nuque de votre adversaire.
  • Verrouillez à nouveau le triangle, en posant le creux poplité (l’arrière du genou!) sur la cheville.
Verrouiller le triangle au niveau de la cheville pour étrangler l'adversaire

Pour verrouiller le triangle, il faut le fermer sur la cheville et non sur le dessus du pied.

Lorsque votre jambe passe bien sur la nuque adverse, vous n’avez pas besoin de tenir la tête car vos hanches sont suffisamment lourdes pour casser sa posture.

Etape 6: Verrouiller les 3 niveaux et finaliser!

Pour finaliser, il vous suffit de resserrer votre étreinte sur les artères carotides de l’adversaire.

Verrouiller le triangle pour étrangler l'advesaireVerrou 1: Concernant la jambe qui passe sur la nuque adverse

  • Pied « flex »: fléchissez les orteils vers le genou. Ça aidera à rapprocher vos cuisses et créer un triangle plus serré

Verrou 2: Concernant la jambe qui ferme le triangle

  • Amenez le talon vers le bas pour bien verrouiller
  • Et éloignez votre talon le plus possible du corps de votre adversaire. Cela aura pour effet de resserrer encore plus le triangle.

Verrou 3:

Forcer la tête de l'adversaire vers le bas ou prendre son genou pour étrangler en triangle et soumettre

  • Soit vous attrapez votre genou et vous le tirez à vous de vos 2 mains
  • Soit vous tirez le crane de l’adversaire vers le bas pour compresser encore plus les carotides. J’ai tendance à tirer légèrement en diagonale, soit vers la cuisse qui est en contact avec la carotide, soit vers son épaule. Cela dépend des espaces que j’ai pu laisser.

En verrouillant ainsi le triangle, votre adversaire a peu de chance de survivre!

Pourquoi votre adversaire ne tape pas sur votre triangle

Si votre adversaire ne tape pas, c’est simplement parce qu’il peut encore respirer. Voici 4 raisons communes:

  • La jambe qui est au-dessus de l’adversaire ne passe par sur sa nuque. Il n’y a pas de pression sur ses carotides dans ce cas.
  • Il y a un espace entre votre cuisse et le cou de votre adversaire. Si c’est le cas, profitez de l’étape 6 pour réajuster;
  • Le coude de votre adversaire est du même côté que son épaule. À défaut de mieux, votre adversaire va positionner son bras en « L »: avant-bras en travers de vos hanches, et coude-épaule à la verticale. Cette structure vous empêche de compresser une de ses carotides. Levez les hanches pour faire passer le coude de l’autre côté (étape 5)
  • Votre adversaire vous tasse. Cela retire de la pression sur son cou. Dans ce cas, vous devez « nager » en arrière avec vos omoplates pour reculer. Cela permettra « d’étaler » votre adversaire.

J’espère que ces explications vous permettront d’attaquer plus souvent en triangle et de finaliser plus. Évidemment, il y a plusieurs façons de placer cet étranglement. Si vous avez vos petits trucs, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires!

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver l'article:

  • comment effectuer un triangle en jjb?
  • étranglement arrière au sol par les jambes
  • jijutsu brésilien technique et nom
  • jiu jitsu donner moi les techniques ultimes de ce sport
  • jjb technique bleu

Laissez-moi un commentaire!

commentaire(s)

Powered by Facebook Comments

2 commentaires

  1. Salut Dany,

    Je viens de débuter le jujitsu et merci pour ces explications, elles sont très claires.
    Je vais essayer de suivre tes conseils, étant débutant j’ai vraiment besoin de technique car pour le moment je suis un peu dépourvu au sol !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Une petite seconde, avant de partir :-)
Reçois gratuitement le guide
"Accélérez votre progression en Jiu-Jitsu Brésilien" 

7 ceintures noires te dévoilent leur secret pour progresser rapidement:
  • Combien de fois par semaine faut-il s'entraîner?
  • Comment mieux mémoriser les techniques?
  • Le point #1 sur lequel se concentrer pour progresser rapidement en JJB
  • Quels types d'adversaires combattre à l'entraînement?  
ENVOIE MOI LE GUIDE !
Accélérez votre progression en JJB Guide