Commencer la compétition en JJB : 6 bonnes raisons

Vous êtes ici : Accueil > Culture JJB > Commencer la compétition en JJB : 6 bonnes raisons
Commencer la compétition en JJB : 6 bonnes raisons

En progressant en JJB, notre jeu se fait de plus en plus complet et on prend petit à petit confiance dans celui-ci. On en arrive alors à se demander ce qu’on vaut vraiment contre un adversaire du même gabarit en situation réelle: où corps et esprit sont motivés à 200% par l’envie de gagner.

Et pour ça, quoi de mieux que la compétition ?

Vous pensez peut-être que la compétition, ce n’est pas votre truc. Ou peut-être que vous vous dites:

« Je me sens pas encore prêt »

La vérité, c’est que vous ne serez jamais totalement prêt!

Avant de commencer cet article, sachez une chose: je ne suis pas particulièrement ferru de compétition! Ca m’angoisse, je stresse toujours la semaine avant la compét’. En plus, il faut se mettre à la diète pendant 1 mois. Je préfère franchement rester au lit le dimanche matin bien au chaud…

Et pourtant, j’en ai fait malgré tout cela et je continuerai à en faire! Tout simplement parce qu’il y a de nombreux bénéfices et de choses à y gagner! Et je ne parle pas de médailles!

Alors voici 6 bonnes raisons de commencer la compétition en JJB, maintenant!

1. Un bond dans votre progression en JJB

Quand on s’entraîne avec une compétition en tête, on se prépare pour être prêt le jour J.

On fait le bilan de nos forces et de nos faiblesses. Puis on établit une stratégie.

Je le dis aux abonnés de ma newsletter: se fixer un objectif quand on va à l’entraînement permet de progresser beaucoup plus vite.

Prépare une compétition nous oblige à cela.

Mieux encore: après votre compétition, vous discuterez de votre performance avec votre coach, vous allez y réfléchir à tête reposée. Vous repenserez aux trous dans votre jeu et vous chercherez des moyens pour les combler.

Et ça, c’est d’autant plus vrai dans la défaite! Quand on a le goût amer de la défaite dans la bouche, on revient à l’entraînement avec une motivation de feu!

Il n’y a rien de mieux que la compétition pour progresser en JJB!

Beaucoup pensent que les pratiquants qui font de la compétition sont forts. Moi je crois surtout que la compétition rend les pratiquants forts.

2. Se tester à 101% (le 1% fait la différence)

A l’entraînement, on tourne contre des partenaires de tous les niveaux et de gabarits variés. Les motivations de chacun sont aussi bien différentes.

Ce n’est donc pas toujours facile de jauger son niveau. En compétition, vous combattrez contre des adversaires qui ont un temps de pratique et un gabarit similaires aux vôtres.

C’est donc l’idéal pour se tester.

Ce qui différencie le Jiu-Jitsu Brésilien de nombreux sports de combat et art martiaux, c’est qu’on peut combattre à l’entraînement à 100% avec un risque de blessures contrôlé (cela est évidemment relatif, le JJB reste un sport de combat!).

Malgré cela, il peut manquer un petit quelque chose qui différencie une victoire en compétition d’une victoire à l’entraînement.

A l’entraînement, vous ou votre adversaire pouvez toujours trouver un prétexte pour perdre: vous êtes fatigué, il a mal au genou, la lumière était trop éblouissante etc…

Et c’est tout à fait normal.

Nous ne sommes pas des combattants professionnels. On vient aussi pour prendre du plaisir, voir les copains, se défouler. On n’a pas la pression du résultat d’un athlète pro.

Mais quand cet « état d’esprit de la loose » est récurrent, c’est nocif pour vous, mais c’est également nocif pour vos partenaires.

En compétition, vos adversaires auront la rage de vaincre. C’est ce petit 1% supplémentaire qui vous fera ressentir la férocité d’un combat. Votre adversaire va vous faire mal et il n’a aucune raison de se gêner.

Dans cette situation, vous pourrez vous tester dans les vraies conditions. Vous serez poussé dans vos retranchements et vous devrez aussi y mettre toutes vos tripes pour gagner.

Vous découvrirez probablement que vous aviez un potentiel inexploité au fond de vous. Et qu’à présent, vous êtes en mesure d’aller puiser dedans.

Quand vous pensiez que vous étiez à bout de souffle à l’entraînement et que vous vous reposiez, vous savez maintenant qu’il vous reste en fait 15 secondes de jus supplémentaire, 30 secondes minute voir 1 minute!

C’est en vous testant à 101% que vous repoussez vos limites. La compétition est l’environnement idéal pour cela.

Vous n’en deviendrez que plus fort. Pas seulement dans la technique, mais aussi (et surtout) dans l’état d’esprit.

3. La joie de l’accomplissement

Si vous gagniez, vous serez aux anges car vous aurez bravé des obstacles, affronté des adversaires qui voulaient gagner, eux aussi.

Vous aurez triomphé de tout ça. Et bien évidemment, c’est une sensation très agréable! Vous vous sentirez pousser des ailes !

Et je peux vous dire que le repas après une victoire est vraiment savoureux…

Repas junk food plaisir après une compétition de JJB

Ok, on est loin de la grande gastronomie. Et la famille Gracie pleurerait en voyant cette photo… mais wow, quel plaisir de manger du poulet frit après un mois de diète pour être au poids… indescriptible !!

Mais même si vous ne gagnez pas, vous aurez la satisfaction d’avoir accompli quelque chose:

  • faire un podium;
  • passer un ou plusieurs tours;
  • ou rien que le fait d’avoir osé participer à une compétition.

Beaucoup de combattants vous le diront: c’est déjà une victoire en soi de monter sur le tatami.

4. Entretenir la passion pour le JJB

Le JJB est un sport de combat passionnant. Mais la flamme peut s’éteindre à tout moment (manque de temps pour pratiquer, blessures, démotivation, stagnation etc.) et c’est votre devoir de l’entretenir!

Avoir un projet comme une ou des compétitions est un très bon moyen pour rester motivé:

Tout le monde a sa chance

Il n’y aurait aucun intérêt pour une ceinture blanche de 40 ans d’aller se faire « poutrer » par une ceinture noire de 10 ans de moins!

Les compétitions sont classées par:

  • grade de ceinture (blanche, bleue, violette, marron, noire)
  • par poids (une catégorie tous les 6kg de -57kg à +100kg)
  • et certaines le sont par âge (adulte: – de 30 ans, master 1, master 2 etc…).

Il y en a pour tous les niveaux et pour tous les ages. Cela rend les compétitions intéressantes pour tout le monde.

Combattre et voyager

On trouve de belles compétitions IBJJF dans le monde entier. C’est un super moyen de voyager en faisant autre chose que le touriste!

Voyager et faire de la compétition en JJB

Ryu l’a bien compris: parcourir le monde et combattre est la clé de l’épanouissement.
ps: si tu ne sais pas qui est Ryu, c’est foutu.. je ne peux plus rien pour toi 🙁

La soif de victoire

Après une compétition, on revient toujours super motivé pour passer au niveau supérieur… et gagner la suivante!

5. Apprendre à affronter les difficultés de la vie

Vous n’êtes probablement pas un athlète qui gagne sa vie avec le JJB. Mais vous gagnerez bien plus que vous ne l’imaginez à participer à une compétition: la mentalité du guerrier !

Et ça, c’est quelque chose qui nous sert au quotidien dans la vie!

Personnellement, j’ai réalisé que toutes les choses qui valent la peine dans la vie demandent:

  • de mettre son égo face au risque de l’échec
  • de donner de l’effort et du travail pour en récolter les fruits un jour
  • de faire preuve de discipline
  • et d’affronter ses doutes

Faire de la compétition, c’est apprendre à développer les qualités ci-dessus.

  • Vous inscrire à une compétition, c’est vous confronter à la réalité, même si vous ne vous sentez pas totalement prêt
  • Vous vous entraînez dur et travaillez sur vos forces et faiblesses
  • Vous devez discipliner votre alimentation pour être au poids et en pleine forme le jour J
  • Vous devez faire taire toutes les pensées négatives qui vous traversent l’esprit (« tu n’es pas encore prêt », « ce mec a l’air vénère, il est probablement plus fort que toi », « qu’est-ce que tu vas faire à une compétition, tu n’es pas un bagarreur »)

Sortir de sa zone de confort et accepter l’échec pour devenir plus fort

La compétition en JJB permet de sortir de sa zone de confortTout le monde le sait:

Si c’était si facile, tout le monde ferait de la compétition!

Ca n’est pas le cas et c’est pour cela qu’en participant à une compétition de JJB, vous méritez un certain respect.

Vous montez seul sur le tatami pour faire face à un adversaire qui ne veut qu’une chose: vous vaincre.

Il n’y a pas d’échappatoire: si vous perdez, vous n’aurez aucune excuse. Vous êtes là dans le but de gagner. Votre adversaire aussi.

L’issue du combat n’en sera que brutalement vraie. Seul le meilleur gagnera. Un point c’est tout.

C’est pour cela que participer à une compétition peut être angoissant.

Quand je m’inscris à une compétition, je suis toujours super motivé. Je m’entraîne à fond, je suis chaud… Mais une semaine avant le jour J arrive l’angoisse! La peur de l’échec!
Je vous rassure, cela diminue avec l’expérience. Pas parce qu’elle disparait totalement. Mais parce qu’on apprend à y faire face. On comprend que cette peur peut devenir un allier si on l’apprivoise.

De même que dans la vie, on fait tous face à des problèmes. On remet souvent les choses à plus tard alors qu’on sait au fond de nous qu’il faudra les affronter tôt ou tard.

Bah oui! Notre inconscient nous dit: « mais pourquoi prendre le risque de se faire du mal? On est si bien là… »

La compétition permet de sortir de sa zone de confort.

Elle vous apprend à relever des défis qui semblent parfois insurmontables, et à regarder le problème droit dans les yeux et lui dire:

« Aujourd’hui, c’est toi contre moi. Je ne vais pas m’enfuir, je vais tout faire pour te battre, je vais tout donner »

Et comme dans la vie, quand on ose se confronter à la réalité et aux défis, parfois on gagne, parfois on perd.

Accepter l'échec pour mieux réussirQu’on gagne ou qu’on perde, on est toujours heureux de s’être lancé.

Quand on gagne, notre confiance s’améliore.

Quand on perd, on apprend à accepter l’échec. On l’embrasse et on en fait une nouvelle marche faite d’effort et de sueur, sur notre chemin vers la réussite.

6. La compétition en JJB vous rapproche des gens

Dans la vie comme en Jiu-Jitsu Brésilien, on ne gagne jamais seul!

La compétition vous rapproche de votre équipe…

Votre professeur, vos partenaires d’entraînement, votre coach, vos potes qui vous encouragent participent tous à votre succès!

Dans la victoire, ils seront contents pour vous. Et dans la défaite, ils seront là pour vous consoler, pour vous féliciter malgré tout.

De plus, on n’a pas toujours le temps de se raconter nos vies à l’entraînement. Quand on fait le trajet ensemble sur le lieu d’une compétition, on a le temps de parler d’autre chose, de mieux se connaître.

Tout cela contribue à créer des liens.

Coéquipiers en compétition de JJB

Faire 2h de route vers le nord de la France à 6h du matin (en hiver en plus) pour se qualifier aux championnat de France avec ses coéquipiers avec réussite, ça fait très plaisir et ça créé des liens!

… mais aussi de vos adversaires!

J’ai déjà fait de la compétition dans d’autres sports que le Jiu-Jitsu Brésilien.

Contrairement à d’autres sports, ce que je trouve vraiment incroyable avec la compétition en JJB, c’est que personne ne ressort avec de l’animosité.

Je trouve ça fantastique et ça montre à quel point le JJB enseigne des valeurs humaines qui dépassent le cadre du tatami.

Une fois la compétition terminée, on se félicite entre adversaires, on sympathise.

camaraderie entre compétiteurs en JJB

Demi-Finale du championnat de France 2014: j’affronte ma bête noire. Il m’avait battu à plat de couture en demi lors de ma première compét. Il m’avait éliminé de peu aux qualifs des France en 2013.
Et là, il me porte après ma victoire par soumission contre lui!
ps: promis, ce n’est pas une guillotine que je cherche à placer!

Au final, on se rend compte d’une chose:

Nous sommes tous dans le même bateau, on fait route dans la même direction.

Tous, les uns comme les autres, nous sommes là pour prendre du plaisir et progresser.

J’adore ce sport, j’adore ses pratiquants et j’espère vous avoir donné envie de débuter la compétition en JJB.

Je vous conseille d’essayer au moins une fois, vous n’aurez absolument aucun regret!

Si un de vos amis devrait faire de la compétition, n’hésitez pas à lui partager cet article si vous pensez que ça peut le motiver!

Quand commencer la compétition?

Evidemment, difficile de commencer la compétition à peine après avoir débuté le JJB.

A ce moment, on ne comprend pas tout ce qu’il se passe! De toute façon, rares sont les personnes qui y pensent à ce moment là.

Cela étant dit, je ne suis pas sûr qu’il y ait un moment parfait pour débuter la compétition en Jiu-Jitsu Brésilien. Cela dépend de votre progression et de votre envie.

Vous pouvez commencer votre première compétition au cours de la première année ou en faire un objectif de fin de première saison!

Personnellement, j’ai fait ma première compétition au début de ma 2è saison. A ce moment, je me souviens que j’étais limité à ne jouer que la garde fermée! J’ai quand même été fier d’atteindre la 3ème place!

J’aimerai savoir votre avis: dites moi dans les commentaires si vous pensez qu’il y a un bon moment pour commencer la compétition. Et quand est-il d’après vous!

6 commentaires

  1. Bonjour Merci de ton article

    Pour ma part après 3 mois de pratique et 50 ans passés, j’ai ma 1er compétition le WE dernier. J’ai fini 2ème de ma catégorie !! Happy !!

  2. J ai fais ma 1ere competition au bout de deux moi.gros stresse.défaite au premier tour.depuis je suis encore plus motivé et j ai beaucoup progresse .je m entraîne 3 fois par semaine plus stage et open mat

  3. Salut Dany,
    Comme d’habitude très bon article, j’en profite pour te féliciter pour ton blog qui m’a bien aidé à mes débuts il y a 3 ans.
    Tu fais du très bon travail dommage que tu ne publie pas souvent. J’ai moi même démarré un petit blog pour mettre un peu par écrit les questions que je me pose et m’obliger à chercher les réponses 😉
    Bravo et à bientôt
    Oss

    • Hello Florian,

      Merci, je suis content que ça ait pu t’aider 🙂
      Je suis tombé sur un de tes articles il y a quelques jours. C’est chouette !

      Oui, je suis partisan de la qualité plutôt que quantité. Alors ça me prend du temps.

      Au plaisir de lire tes articles.

      Bonne continuation

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Une petite seconde, avant de partir :-)
Reçois gratuitement le guide
"Accélérez votre progression en Jiu-Jitsu Brésilien" 

7 ceintures noires te dévoilent leur secret pour progresser rapidement:
  • Combien de fois par semaine faut-il s'entraîner?
  • Comment mieux mémoriser les techniques?
  • Le point #1 sur lequel se concentrer pour progresser rapidement en JJB
  • Quels types d'adversaires combattre à l'entraînement?  
ENVOIE MOI LE GUIDE !
Accélérez votre progression en JJB Guide
close-link