Comment choisir son club de Jiu Jitsu Brésilien ?

Vous êtes ici : Accueil > Entraînement JJB > Comment choisir son club de Jiu Jitsu Brésilien ?
Comment choisir son club de Jiu Jitsu Brésilien ?

Bien choisir son club de jiu jitsu brésilien est très important lorsqu’on débute. Car si vous ne vous sentez pas à l’aise dans votre club, vous n’aurez pas la motivation d’aller vous faire retourner dans tous les sens entrainer au bout de quelques mois. Alors maintenant que vous êtes motivé à pratiquer le JJB, voici un petit guide plein de bon sens pour choisir le club de jiu jitsu brésilien qui vous ira bien!

Voici mon classement des 5 critères personnels du plus important au moins important pour choisir un bon club de JJB. Dites moi dans les commentaires quel est le votre!

Critère #1: Un club de JJB près de chez vous

OK, je sais que ça parait bête mais c’est pour moi le critère le plus important, avant même le niveau du club. Aujourd’hui, vous êtes gonflé à bloc par l’envie d’apprendre ce magnifique art martial parce que vous avez décidé de vous remettre en forme, ou bien parce qu’on vous a fait chier une fois de trop dans le métro ou que vous avez vu votre idole de MMA faire un flying armbar la veille à la TV. Vous êtes prêt à traverser votre ville pour trouver le meilleur prof qui vous apprendra des techniques de JJB imparables.

Mais, êtes-vous sûr de pouvoir garder la même motivation dans 6 mois? Lorsqu’il fera froid et humide? Que vous serez harassé de travail? Aurez-vous la même motivation lorsqu’il faudra franchir tous ces obstacles pour aller « affronter » vos partenaires?

Il y a quelques années, j’étais dans un bon club avec une bonne ambiance et j’étais bien motivé. Mais il a suffi d’une petite pause de 10 jours en hiver pour me faire perdre mon rythme et que ma motivation s’étiole. Résultat: Je préférais rester au chaud chez moi plutôt que de me taper les 2h de trajet Aller-Retour en métro, dans le noir et le froid, pour aller combattre mes partenaires.

Pour choisir mon nouveau club de jiu jitsu brésilien, je n’ai pas fait la même erreur. Je peux y aller en voiture, j’y suis en 30 minutes et je trouve toujours de la place en moins de 5 minutes. Parfait 🙂

Faites une petite liste des clubs près de chez vous et si possible sur le chemin entre votre boulot et votre domicile. Mais choisissez quand même ceux qui sont proches de chez vous plutôt que proche de votre boulot. Car après un entrainement de jiu-jitsu brésilien, on est bien fatigué et on a qu’une seule envie: prendre une bonne douche, se mettre à l’aise devant un bon petit repas et se reposer!

Mais c'est quoi un flying armbar?

Un flying armbar, c’est « tout simplement » une clé de bras où l’on va venir s’enrouler en sautant autour du bras de l’adversaire. Une vidéo valant 1 000 000 mots:

Critère #2: Des créneaux compatibles avec votre emploi du temps

Toujours dans cet esprit de choisir un club qui mettra le moins à mal votre motivation à moyen terme, choisissez un club qui propose des créneaux d’entrainement compatibles avec votre vie sociale et professionnelle.

Si le club qui vous intéresse propose un créneau le mercredi soir et le samedi matin et que vous êtes un fêtard, fan de la ligue des champions, il serait préférable de trouver un club avec d’autres horaires!

Critère #3: Une ambiance qui vous correspond

Une bonne ambiance est très importante pour s’entrainer agréablement. N’oubliez pas non plus que dans un club avec une bonne ambiance propice à la progression, vous apprendrez beaucoup de vos partenaires plus expérimentés.

Lorsque j’étais à la recherche d’un club pour m’entrainer, j’ai aussi testé un art martial spécialisé dans le combat au sol autre que le JJB. Moi qui pensais que le respect était quelque chose qu’on enseignait dans tout art martial, j’étais plutôt surpris. Car j’ai eu droit, entre autres, à:

  • Un partenaire qui se servait de moi comme un pantin pour tester ses techniques et les montrer à son pote, sans même savoir si ça ne me posait pas de problème;
  • Pendant que j’étais en randori, un élève non gradé qui me hélait de façon prétentieuse  de faire attention car « on est débutant », sans savoir que j’avais déjà un peu d’expérience en grappling. C’est vrai que nous avions beaucoup roulé, qu’on était débutant et qu’il fallait faire attention (non pas parce qu’on était débutant mais parce qu’on partage le tatami avec ses partenaires). Mais ce n’est pas agréable de se faire gueuler dessus de façon présomptueuse par un individu qui n’a rien de mieux à faire que de s’asseoir tranquillement sur son popotin avec ses copains à l’heure des randoris;
  • Un élève gradé qui nous regardait d’un regard noir parce qu’on s’était trop rapproché d’eux en roulant pendant un randori et qui nous a sommés de déguerpir comme de vilains mendiants. Encore une fois, c’était à nous, moins gradés de nous déplacer. Mais dans mon club de JJB actuel, cela arrive et pourtant, ça ne se passe jamais de façon aussi crue.

Vous allez penser que je tourne n’importe comment mais il faut noter que nous étions tellement nombreux que la salle était brumeuse et les vitres pleines de buée! Aussi, il y avait des personnes agréables mais l’ambiance générale m’avait laissé une mauvaise impression.

Clairement, j’étais franchement déçu et je n’avais pas trouvé l’esprit du respect de l’autre, du partage et de la camaraderie que j’avais vécu dans mon ancien club et que je m’étais fait des arts martiaux.

À mon premier cours d’essai dans le club de jiu-jitsu brésilien où je suis actuellement, j’ai trouvé:

  • Un prof disponible et pédagogique qui prenait le temps de venir corriger mes techniques;
  • Des élèves sympas qui faisaient attention de ne pas bouriner pour gagner à tout prix;
  • Des élèves meilleurs qui s’adaptaient à mon niveau, me donnaient des conseils sans aucune prétention.

Bref, c’était le jour et la nuit, et je dois dire que je suis très content d’avoir choisi d’apprendre le JJB dans ce club!

Évidemment, votre personnalité est peut-être différente de la mienne. Et si vous aimez l’adversité, que vous avez la rage de vouloir être meilleur que tout le monde coûte que coûte, vous trouverez aussi des clubs avec une mentalité plus guerrière. À vous de choisir un club de jiu jitsu brésilien qui correspond à votre personnalité et qui vous permettra de progresser le mieux possible: efficacement et durablement.

Critère #4: Des professeurs pédagogues

Sans même parler de leurs palmarès, les critères que je considère primordiaux pour un bon professeur sont:

  • La méthodologie: est-ce que son cours suit une logique de progression cohérente ?
  • La pédagogie: est-ce que les explications du professeur sont claires ?
  • La disponibilité: prend-il le temps de réexpliquer les techniques? De passer voir si on effectue les techniques correctement?

Personnellement, je considère que ces 3 points sont bien plus importants que le palmarès, même si c’est quand même agréable de pouvoir raconter à sa copine qu’on est le disciple du champion du monde de machinchose. Mais lorsqu’on débute, on apprendra toujours énormément d’une personne qui pratique assidument un art depuis plus de 10 ans, qu’il soit champion du monde ou non.

Critère #5: Un club de jiu jitsu brésilien de niveau varié

C’est un critère assez personnel et certains ne seront peut-être pas d’accord. Mais pour moi, il est important pour un débutant que le niveau du club soit varié: pas que des ceintures blanches ou bleues mais pas non plus que des violettes, marrons ou noirs.

Lorsque vous souhaitez entrainer votre muscle pour qu’il soit plus fort, l’une des variables est de choisir la bonne charge à soulever pour un résultat optimal: devenir fort rapidement sans se blesser, que ce soit physiquement ou mentalement.

Je pense que c’est pareil lorsqu’on pratique le jiu-jitsu brésilien ou quelqu’autre art martial.

  • Si l’on ne pratique que contre des gens de son niveau ou moins fort, on ne progressera pas aussi rapidement que si l’on pratiquait avec des gens un peu plus expérimentés. De plus, on aura du mal à se rendre compte de nos erreurs;
  • Mais si l’on ne pratique que contre des gens plus fort, on peut aussi se décourager, ou pire encore, accumuler les blessures.

J’ai la chance de faire parti d’un club de très bon niveau et qui est varié. Et j’apprends de tous mes randoris, quel que soit le grade de mon partenaire. Lorsque je m’entraine contre moins expérimenté que moi (oui, ça arrive des fois :-P), je m’adapte au niveau de mon partenaire et j’essaye de perfectionner des techniques qui ne passeraient jamais contre plus fort que moi. En revanche, lorsque je m’entraine contre des partenaires plus forts, je vais me concentrer à défendre de mon mieux et à faire le moins d’erreurs possible. Les 2 aspects comptent autant l’un que l’autre.

Évidemment, il est aussi important d’avoir des partenaires plus expérimentés que vous qui auront leur égo sous contrôle et qui sauront s’adapter à votre niveau. C’est pourquoi le critère n°3 est important!

Dernier conseil: Testez plusieurs clubs

Dans tous les clubs, vous avez généralement la possibilité de faire une séance d’essai. Vous pouvez même en faire plusieurs si vous n’êtes pas sûr. Les clubs et les profs sont assez cools en général à ce niveau. Ils ne sont pas là à vous tenir la jambe à chaque début de séance pour que vous leur montriez votre carte. Ça ne m’est d’ailleurs jamais arrivé!

Si vous pouvez, il est toujours bon d’essayer plusieurs clubs pour avoir un point de comparaison.

Petite règle de bonne conduite: Présentez-vous au professeur en début de cours pour le saluer et pour lui demander si vous pouvez assister à son cours. Il en profitera pour vous prêter un kimono. En fin de séance, n’hésitez pas à aller lui demander un formulaire d’inscription si vous avez eu un bon feeling.

 

Pour terminer, une petite vidéo bien marrante mettant en scène Rener Gracie, représentant de l’école fondatrice du jiu-jitsu brésilien et Brian Ortega, combattant de MMA pro. Elle résume très bien l’esprit d’un bon club: s’entraîner avec sérieux ne veut pas dire qu’on ne peut pas s’amuser!

Et vous? Quels sont vos critères les plus important pour choisir votre club de jiu jitsu brésilien? En êtes-vous content? Et si vous pouviez changer un petit truc, ça serait quoi? 😉

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver l'article:

  • espritjjb
  • entrainement jjb
  • jjb paris
  • jiu jitsu
  • club jiu jitsu bresilien

Laissez-moi un commentaire!

commentaire(s)

Powered by Facebook Comments

7 commentaires

  1. Très bon article! Les critères 3 et 4 sont très importants! C’est pour cela qu’il faut comme tu l’as fait remarquer, tester plusieurs clubs!

  2. J’adore la vidéo finale.
    J’habite un pays où il n’y a pas beaucoup de club de Jiu jitsu brésilien et où la ceinture la plus haute est Maron (ce qui est déjà très loin de mon niveau actuelle puisque j’ai commencé Samedi dernier 🙂
    J’ai choisi de m’entrainer avec le seul club qui correspondent à mes horaires de travail.
    donc je ne peux m’engainer que le Samedi matin et j’espère organiser 1 ou 2 training à la maison à midi.
    Do your best an forget the rest.
    J’adore ton blog

    • Merci Philippe !

      C’est super si t’arrives à organiser des entraînement chez toi… Si mes potes de club habitaient à côté, j’hésiterai pas à mettre 2-3 dalles en caoutchouc pour faire de la technique chez moi!

      Bon courage 🙂

  3. C’est sympa comme article, mais tu oublies de préciser qu’avant de pouvoir tester plusieurs clubs de jiu-jitsu brésilien, il faut déjà qu’il y ait un club dans le département. JE suis prêt à faire des km pour aller dans un club de JJB, mais en Indre-et-Loire, il n’y a rien du tout. En Côte-d’Or, c’était pareil.

    • Ca c’est pas de chance. Tu as 2 possibilités:
      – Déménager !
      – Ou créer un « garage jiu jitsu ». En gros, tu installes des tatamis dans un garage et vous apprenez avec quelques copains grâce aux vidéos qu’on peut trouver sur internet. C’est pas forcément le mieux mais quand on a pas le choix, on fait comme on peut 😉

  4. Désoler pour toi Jérôme

    Contrairement à toi j’ai plein de club de JJB autour de chez moi, le problème c’est que je ne peux pas assister aux cours car je fini trop tard.
    Pour y remédier j’ai acheté des tapis de 60cm x 60cm et le midi quand on en a l’opportunité avec des amis on s’entraine à la maison dans le garage.
    Les tapis que j’utilise ne permettent pas de faire des takedowns mais ils sont amplement suffisant pour le travail au sol.
    Comme ils sont fins et légés je peux les transporter facilement sur mon scooter :
    https://www.facebook.com/philippe.marot.3/posts/10153245380429079?pnref=story

    Pour ce qui est des enraiements, je peux m’entrainer le samedi matin et sinon vive Youtube 🙂
    J’ai commencé une page sur les techniques à savoirs pour le passage à la ceinture bleue selon l’academy gracie.
    Si ça peut t’aider voici le lien : https://jjbrv.wordpress.com/2015/07/01/les-techniques-de-bases-du-jjb/
    Je n’ai pas encore terminé mais petit à petit je la complète.

    Bonne chance et à bientôt

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page

Une petite seconde, avant de partir :-)
Reçois gratuitement le guide
"Accélérez votre progression en Jiu-Jitsu Brésilien" 

7 ceintures noires te dévoilent leur secret pour progresser rapidement:
  • Combien de fois par semaine faut-il s'entraîner?
  • Comment mieux mémoriser les techniques?
  • Le point #1 sur lequel se concentrer pour progresser rapidement en JJB
  • Quels types d'adversaires combattre à l'entraînement?  
ENVOIE MOI LE GUIDE !
Accélérez votre progression en JJB Guide