10 concepts essentiels pour améliorer votre Jiu-jitsu

Vous êtes ici : Accueil > Entraînement JJB > 10 concepts essentiels pour améliorer votre Jiu-jitsu
10 concepts essentiels pour améliorer votre Jiu-jitsu

A l’entraînement, l’accent est mis sur la technique et sur le combat. Bien que ces 2 phases soient indispensable pour améliorer son Jiu-Jitsu, comprendre les principes fondamentaux du Jiu-Jitsu Brésilien vous aidera à progresser bien plus rapidement.

Connaître les techniques sans comprendre les principes essentiels, c’est un peu comme conduire une voiture sans savoir comment fonctionne la boite de vitesse: vous aurez beau appuyer à fond sur le champignon en première avec votre grosse BMW, vous irez toujours moins vite que le voisin qui aura passé la 5è dans sa twingo. Et en plus vous fatiguerez le moteur plus vite!

En comprenant les principes de base du JJB, vous comprendrez mieux les techniques, vous vous fatiguerez moins vite, vous prendrez plus facilement le dessus sur vos partenaires (ou vous vous ferez moins éclater par ceux qui ont plus d’expériences!) et vous vous amuserez bien plus!
Alors si cette vision vous fait envie, voici 10 concepts essentiels pour améliorer votre Jiu-Jitsu!

#1 Respecter l’ordre du combat

« Faites vos lacets avant d’aller sprinter si vous ne voulez pas trébucher ».

Je ne saurai dire combien de fois un débutant a essayé de m’étrangler alors qu’il était dans ma garde fermée. Evidemment, sa seule récompense a été de prendre une clé de bras !
C’est un exemple parmi d’autres qui illustre ce fait: beaucoup de débutants en JJB ne comprennent pas qu’il y a un ordre très simple à respecter avant d’arriver à la soumission.

Lorsque l’adversaire est sur le dos et que vous êtes au dessus, vous devez suivre ces étapes pour arriver à la finalisation:
Passer la garde > Contrôler et stabiliser > Soumettre

  1. Passer la garde: La garde en JJB, c’est un peu comme un bouclier. Ca ne sert à rien d’essayer de soumettre l’adversaire si vous êtes dans sa garde (fermée ou demi-garde par exemple). Prenez d’abord une bonne posture et travailler à passer sa garde.
  2. Contrôler et stabiliser: évidemment, votre adversaire n’est pas stupide. Lorsque vous serez proche de passer sa garde, il va tout faire pour sortir de cette mauvaise situation. C’est pourquoi vous devez prendre une position de contrôle et faire en sorte qu’il ne puisse plus s’échapper.
    En compétition, ce n’est qu’après avoir stabiliser l’adversaire durant 3 secondes qu’on vous attribuera les points du passage.
  3. Soumettre: et enfin la soumission n’arrive qu’après les étapes précédentes.

Si vous commencez en garde (c’est à dire sur le dos), vous avez 3 possibilités :

  • Tenter directement la soumission
  • Renverser l’adversaire: c’est à dire mettre l’adversaire sur le dos et arriver au dessus. A partir de là, le processus du combat est le même que celui-présenté ci-dessus.
  • Prendre directement une position de contrôle (la montée ou le dos)

Cas particuliers

Bien sûr, il est possible de renverser l’adversaire et d’arriver directement dans une position de contrôle (et donc de sauter la phase « passage de garde »). Dans ce cas là, l’ordre s’applique toujours: stabiliser puis finaliser.

Il est aussi possible, dans certains cas, de soumettre l’adversaire en passant la garde, ou sans devoir contrôler et stabiliser, en capitalisant sur une erreur de l’adversaire.

Néanmoins, lorsqu’on débute, penser à cet « ordre du combat » est important pour ne pas faire d’erreurs fatales.

#2 Connecter les techniques

Pour rendre votre Jiu-Jitsu efficace, vous devez apprendre à connecter vos techniques entres elles. Au lieu d’effectuer plusieurs techniques qui se suivent les unes après les autres, vous devez enchaîner vos techniques comme si ce n’était qu’un seul mouvement composé.

Je vais vous donner quelques exemples pour éclaircir cette phrase un peu mystique:

  • Lorsque j’étais en garde et que je réussissais à renverser mon adversaire après une lutte acharnée, j’en profitais toujours à ce moment là pour me reposer. Evidemment, mon adversaire en profite pour recomposer une garde et je dois alors fournir un effort pour passer la garde.
    Maintenant, lorsque je finis mon renversement, j’enchaîne avec le passage de garde dans la foulée comme si les deux n’était qu’une seule grande technique.
  • Selon ce même principe, si vous cherchez à passer la garde de votre adversaire et que celui bloque avec succès votre tentative, ne forcez pas. Contournez la résistance et enchainez avec une technique différente.

Et plus vous arrivez à connecter vos techniques avec fluidité, plus facilement vous réussirez à noyer votre adversaire d’information et c’est ainsi que vous prendrez le dessus.

#3 Contrôler la distance, c’est contrôler le combat

Comme dans tous sports de combat, la gestion de la distance est vitale pour l’emporter. En regardant des pratiquants de JJB, on a l’impression qu’ils sont toujours « au contact » mais si vous faites attention, la distance n’est pas toujours la même.

En JJB, la garde permet de contrôler la distance entre l’adversaire et vous. Tant qu’il n’a pas réduit définitivement la distance créée par votre garde, il ne peut pas travailler la soumission.

Si vous passez à l’offensive, que vous soyez sur le dos ou au dessus, votre objectif sera de réduire la distance et « fermer » les espaces entre votre adversaire et vous.

Prenons 2 exemples depuis la garde araignée (spider guard)

Pour simplifier les explications, appelons « Spiderman » le combattant qui est sur le dos et qui est en garde araignée. On appellera son adversaire « Batman ».

Example 1

Controler la distance en jiu-jitsu brésilien permet de contrôler le combat : passage de garde

  1. Spiderman maintient Batman en Spider Guard. A l’aide de ses grips sur les manches et ses pieds sur les biceps de l’adversaire, Spiderman contrôle la distance.
  2. Batman enlève un des contrôles de Spiderman sur le biceps. Batman commence à prendre le contrôle sur la distance.
  3. Batman attaque et ferme petit à petit à la distance entre lui et Spiderman. A ce moment là, ce dernier perd petit à petit le contrôle de la distance. Il est mal barré…
  4. Batman met la pression grace à son grip sur le col de l’adversaire et continue à fermer la distance. C’est Batman qui « agit ». Pendant ce temps, Spiderman subit et essaye comme il peut de recréer de la distance…
  5. Mais peine perdue, Batman finit par passer la garde. Il a pris le contrôle de la distance: il a d’abord crée l’espace pour se sortir de la garde araignée de son adversaire, puis a fermé l’espace pour venir contrôler son adversaire en croix.

Exemple 2

2è exemple de contrôle de la distance : garde araignée vers triangle

  1. Même départ que l’exemple #1: Spiderman est en garde araignée, pieds dans les biceps.
  2. Cette fois-ci, Spiderman prend l’initiative. Il met son pied droit sur la hanche pour contrôler l’avancée de l’adversaire et « étirer » suffisamment d’espace pour attaquer.
  3. En prenant appui sur la hanche, il « shoote » très haut ses hanches pour fermer l’espace, tout en gardant un bras de l’adversaire.
  4. La conclusion est évidente: Spiderman finalise le triangle. Batman a subi le contrôle du début à la fin et a perdu cette fois-ci !

Comme pour beaucoup de pratiquants débutants, combattre en garde ouverte me semblait impossible lorsque j’ai commencé le JJB. Mais c’est en comprenant ce principe que ma garde ouverte a énormément progressé.

Que vous attaquiez ou que vous défendiez, celui qui contrôle la distance contrôle le combat.

#4 Tout se passe dans les hanches !

Le JJB, c’est un peu comme certaines danses créoles, tout se passe dans les hanches ! Ce n’est pas pour rien que votre professeur vous fait répéter la « langouste » dans tous les sens pour vous échauffer.

Un pratiquant de JJB qui ne sait pas bouger ses hanches, c'est comme un burger sans steak

Imaginez un bon burger sans steak… Vous n’y arrivez pas? Et bien, un pratiquant de JJB qui ne sait pas bouger les hanches, c’est pareil !

Comprendre comment utiliser ses hanches est fondamentale en Jiu-Jitsu Brésilien :

  • se déplacer au sol;
  • s’échapper des positions de contrôle;
  • passer certaines gardes;
  • mettre la pression dans certaines positions de contrôle;
  • appliquer certains renversement;
  • soumettre.

Je ne pourrai jamais suffisamment souligner à quel point l’utilisation des hanches est importante en JJB. Plus vite vous apprendrez à utiliser vos hanches, plus vite vous progresserez en zouk Jiu-Jitsu Brésilien.

De la même façon, si vous avez besoin de contrôler votre adversaire, rappelez-vous de fixer ses hanches. S’il ne peut pas utiliser ses hanches, votre adversaire perd toute sa mobilité.

#5 Abandonner une position défavorable avant qu’il ne soit trop tard

Combien de fois un adversaire un peu costaud m’a maintenu la tête dans une pseudo guillotine alors que j’avais déjà passé la garde et que j’étais en croix ? Il était déjà trop tard pour lui mais il ne le savait pas !

Lorsque vous sentez que vous perdez une position, vous devez passer à la suite et connecter avec une autre technique avant qu’il ne soit trop tard.
Plus vite vous arrivez à faire cela, et moins souvent vous vous retrouverez dans des situations défavorables.

abandonner une position défavorable en JJB avant qu'il ne soit trop tard

Combien d’adversaires Ken le Survivant a tué parce qu’ils n’avaient pas abandonné leur position suffisamment tôt ?

Si votre adversaire vous passe la garde et qu’il commence à prendre la croix, votre objectif n’est pas de tenter une soumission. Votre but est de tout faire pour éviter qu’il ne ferme l’espace et de recomposer une garde le plus rapidement possible.

Il y avait une situation dans laquelle je me faisais toujours avoir. Quand l’adversaire tentait de passer ma demi-garde et qu’il était sur le point de réussir, j’avais toujours cette réaction pourrie: je serrais la jambe de l’adversaire (ou du moins ce qu’il en restait) de toutes mes forces en faisant tout ce que je pouvais avec mes bras pour empêcher l’adversaire de passer.
Résultat: je me faisais passer à chaque fois. Ce n’était qu’une question de temps.

Maintenant dès que je sens le problème arrivé, que l’adversaire est dans une bonne posture et a les bonnes saisie pour passer ma demi-garde, j’abandonne cette position et je change de garde. Ca m’évite ainsi de me retrouver dans une mauvaise situation.

#6 Réinitialiser les situations désavantageuses

Ce concept va de paire avec le précédent. On pourrait même dire que c’en est l’extension.

Reprenons mon exemple de demi-garde. A mon niveau, ma réponse pour éviter de me retrouver dans une situation défavorable est de changer de garde lorsque l’adversaire est dans la bonne posture et a les bonnes saisie pour passer.
Un pratiquant plus avancé résoudra le problème en amont: il aurait déjà empêché l’adversaire d’avoir les bonnes saisies et aurait casser sa posture.

A chaque fois que les prémices d’une situation désavantageuse pointent le bout de leur nez, vous devez réinitialiser la situation.

Par exemple, si votre adversaire prend des bonnes saisies, vous devez lui faire lâcher ses saisies tout de suite. Si vous le laissez faire, cela peut devenir difficile (voir impossible) de le « dégripper ».

Autre exemple: si vous êtes en garde De La Riva, et que l’adversaire retire votre crochet, vous devez vous débrouiller pour remettre le crochet OU changer de garde. Mais si vous restez comme ça, vous êtes dans une situation défavorable et vous laissez l’opportunité à votre adversaire d’attaquer.

Ce petit jeu de réinitialisation peut durer un bon moment jusqu’à ce que l’un des combattants prenne l’avantage. On en vient au point suivant.

#7 Toujours avoir un coup d’avance

C’est le concept mère des 2 concepts précédents. Si vous voulez prendre l’avantage sur votre adversaire, vous devez avoir un coup d’avance.

Vous devez comprendre que ce n’est pas la première technique que vous appliquerez sur votre adversaire qui va fonctionner. Pour chaque technique, il est existe des contres. Et pour chaque contre, il existe des contres.
C’est pourquoi on considère que le Jiu-Jitsu Brésilien est comme un jeu d’échec. C’est celui qui aura toujours un coup d’avance sur son adversaire qui l’emportera.

Lorsque vous attaquez et que votre adversaire pense à défendre votre attaque, vous devez déjà savoir ce que vous allez faire ensuite.

Très souvent, lorsque je place un triangle, je m’attends déjà à ce que mon adversaire défende et je suis déjà prêt à placer une clé de bras ou une omoplata.

#8 Détourner l’attention de l’adversaire

Comme dit Sun Tzu dans « l’Art de la Guerre »:

Tout l’art de la guerre est basé sur la duperie.

Si vous voulez saisir le col de l’adversaire avec la main droite, feignez de vouloir attraper la manche de la main gauche.

Si vous êtes en croix et que vous voulez passer en montée, mettez une grosse pression sur sa tête pour que l’adversaire ne pense plus à utiliser ses jambes pour vous empêcher de passer.

#9 Action, Réaction

Ce concept très simple m’a permis de faire progresser mes techniques de renversement.
Derrière ces 2 petits mots se cachent un théorème très puissant du Jiu-Jitsu: Si vous appliquez une force dans un sens, votre adversaire réagira en appliquant sa force dans le sens opposé.

Corollaire du théorème de l’action, réaction: Si votre action est suffisamment forte, la réaction de votre adversaire sera au moins aussi forte. (Sinon il tombe !)

Principe de JJB: Action Réaction

Action-Réaction… Qui aurait cru un jour qu’un théorème de physique nous aiderait à progresser en JJB ?

C’est en utilisant ce principe que, tel le grand maître d’arts martiaux caché dans la montagne, vous allez pouvoir retourner la force de votre adversaire contre lui.

Si vous avez besoin d’amener votre adversaire à gauche, poussez le très fort à droite (avant de le tirer à gauche).

#10 Jouer sur les points faibles de votre adversaire

Obligez votre adversaire à combattre dans une situation où il est moins à l’aise. Cela vous permettra de prendre le dessus plus facilement.
A l’entraînement, vous finirez par connaître les styles de vos partenaires. En compétition, vous rencontrerez souvent les mêmes adversaires.
Si vous savez que votre adversaire est très fort en garde fermée, vous devez tout faire pour l’empêcher de fermer ses jambes autour de vous et éviter à tout prix de combattre les 2 genoux collées au sol. Autrement vous vous mettrez dans une situation défavorable.

J’espère que la présentation de ces concepts vous aideront à améliorer votre jiu-jitsu plus rapidement. N’hésitez pas à me dire dans les commentaires s’il y en a d’autres que j’ai oublié de mentionner ou encore, lequel vous semble le plus important selon vous !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver l'article:

  • secret du jiu-jitsu bresilien
  • apprendre a rouler en jjb
  • combien de fois par semaine entrainement jiu jitsu ceinture bleu
  • comment progresser au jiu jitsu bresilien
  • comment se deplacer en jjb

Laissez-moi un commentaire!

commentaire(s)

Powered by Facebook Comments

7 commentaires

  1. MERCI BEAUCOUP pour ces astucieux conseils
    Très bon article,
    personnellement en théorie j’ai saisi la méthode mais en randori,
    j’ai des difficultés, manque d’entrainement, de souplesse, de présence d’esprit
    mais je tiens bon
    j’attends avec impatience d’autres articles

  2. Très bon article ,j’attends avec impatience le prochain .J’ai une question
    Dans le cas particulier,comment se sortir d’un étranglement arrière au sol.

  3. Oooos ton commentaire est très bien. Mais je pense que les drils ( exercices techniques ) sont important. Bien prendre sont temps et bien les répétés.

    • Hello Samir

      Jsuis tout à fait d’accord avec toi Samir. Je fais d’ailleurs beaucoup de répétitions techniques.

      Dans cet article, j’ai surtout voulu parler de concepts qui avaient lieu « durant » un combat. Mais c’est tout à fait vrai !

  4. Bonjour Dany,

    Tout d’abord, je tiens à te dire que j’aime beaucoup ton blog. Il m’a motivé pour commencer le JJB, j’avais peur par rapport à mon âge (25), le contact physique avec les hommes, la peur du ridicule et ma timidité mais je me suis motivée et j’ai commencé depuis la rentrée 2016.

    J’aime vraiment ce sport et espère pouvoir faire quelque compétition un jour 🙂

    Bonne continuation à toi.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Revenir en haut de la page
Souhaites-tu obtenir ta nouvelle ceinture rapidement ?
Télécharge ton guide offert dans lequel
7 ceintures noires (professeurs et champions du monde) te révèlent 
leurs secrets pour progresser 2 fois plus vite
> Envoie moi mon guide !
Non merci, je préfère ne pas progresser en JJB

Une petite seconde, avant de partir :-)
Reçois gratuitement le guide
"Accélérez votre progression en Jiu-Jitsu Brésilien" 

7 ceintures noires te dévoilent leur secret pour progresser rapidement:
  • Combien de fois par semaine faut-il s'entraîner?
  • Comment mieux mémoriser les techniques?
  • Le point #1 sur lequel se concentrer pour progresser rapidement en JJB
  • Quels types d'adversaires combattre à l'entraînement?  
ENVOIE MOI LE GUIDE !
Accélérez votre progression en JJB Guide